Jean Hamburger : 15/07/1909 – 01/02/1992

Jean Hamburger

Date de naissance : 15-07-1909
Date de décès : 01-02-1992
Cimetière : Cimetière de Montmartre, 20 Avenue Rachel 75018 Paris

Jean Hamburger, né(e) le 15-07-1909, est décédé(e) le 01-02-1992. Son corps est enterré au Cimetière de Montmartre à Paris

Jean Hamburger fut un célèbre médecin et essayiste du XXème siècle. Né le 15 janvier 1909 et décédé le 1er février 1992 à Paris, l’homme a dédié sa vie à la recherche et à la médecine. Aujourd’hui, la postérité profite de l’empreinte qu’il a laissée, en particulier de ses avancées dans la recherche du rein. Jean Hamburger a en effet engagé la première transplantation rénale en France avec trois de ses confrères et aura été l’un des premiers à présenter la dialyse. Père de trois enfants, l’un de ses fils connaîtra la notoriété, connu sous le nom de Michel Berger.

Jean Hamburger est le fils d’un marchand d’art, Abraham Hamburger. Il s’intéresse très tôt à la science et intègre la faculté de médecine de Paris. Très jeune, Jean Hamburger devient interne, puis chef de clinique en 1936, il n’a alors que 27 ans. Professeur agrégé dès 1946, il sera aussi médecin-chef à l’hôpital Necker de 1949 à 1982. Dans le même temps, il dirige un laboratoire de recherches de l’INSERM et du CNRS sur le rein et l’immunologie de greffe.

C’est en 1952 qu’il réalise la première transplantation rénale en France avec Michon, Oeconomos et Vaysse, cet exploit est très médiatisé à l’époque. En 1953 il crée le concept de réanimation médicale et la “néphrologie”, nom qu’il choisit pour définir l’étude du rein et de ses maladies. L’année 1955 est marquée par la création d’un premier rein artificiel et par les débuts de la dialyse. Le médecin rédige de nombreux articles et essais de recherches fondamentales sur l’immunologie des maladies rénales, greffes et maladies auto-immunes. Georges Pompidou l’invite au Palais de l’Elysée en 1969 pour discuter de la recherche médicale.

Tout au long de sa vie, Jean Hamburger a accumulé les fonctions et les honneurs, il sera entre autres, Lauréat de l’Académie des sciences, Grand officier de l’ordre national du Mérite, Grand officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres, et académicien. Un parcours sans faute qui “restera un exemple pour de nombreuses générations confrontées à de nouvelles questions éthiques sur l’homme et la vie” (François Mitterrand).

Célébrités décédées la même décennie