Daniel Ivernel : 03/06/1920 – 11/11/1999

Daniel Ivernel

Jacques Ivernel

Date de naissance : 03-06-1920
Date de décès : 11-11-1999
Cimetière : Cimetière de Montmartre, 20 Avenue Rachel 75018 Paris

Daniel Ivernel (Jacques Ivernel), né(e) le 03-06-1920, est décédé(e) le 11-11-1999. Son corps est enterré au Cimetière de Montmartre à Paris

Le cinéma français a connu des époques qui se sont succédées, avec à chaque fois des acteurs et des actrices qui se sont imposés comme des incontournables. Parfois, ce ne sont pas les premiers rôles qui ont crevé l’écran. Au second plan, des êtres à part attirent l’attention.Daniel Ivernel, dont le vrai prénom était Jacques, est né en 1920 à Versailles, dans les Yvelines.

Avant de se tourner vers le cinéma, il interprétera au théâtre de nombreuses pièces classiques, mais également des créations. Son intérêt pour le septième art est grand, mais cela ne le détournera pas pour autant de ses premières amours des beaux textes. Sa carrière est riche de belles rencontres avec les plus grands acteurs, metteurs en scène ou réalisateurs. Dans les dernières années de sa vie, Daniel Ivernel avait choisi de se tourner vers l’enseignement de l’art théâtral. Le 11 novembre 1999, il met fin à son existence.

Daniel Ivernel, c’est un nom incontournable dans les univers du théâtre et du cinéma. C’est une véritable référence qui a connu le bonheur de jouer avec et sous la direction des plus grands. Ainsi, au théâtre, il a été dirigé par d’illustres personnages comme Jean Le Poulain, Gérard Philippe, Jean Giraudoux, Jean-Louis Barrault, Jean Anouilh, ou encore Yves Robert. Le cinéma va également lui permettre de faire de belles rencontres. Les plus grands réalisateurs vont lui confier des rôles, notamment Julien Duvivier, Jacques Deray, Yves Boisset, et même Claude Chabrol. Ses apparitions dans les films “Sous le ciel de Paris”, “Le journal d’une femme de chambre”, “L’affaire Dominici”, voire “Le juge Fayard dit le Shérif” vont apporter à Daniel Ivernel une certaine notoriété.

A partir de 1979, il ne se consacrera plus qu’au théâtre, en devenant professeur pour transmettre son expérience et ce jusqu’à sa mort. Lorsqu’il se suicide, en 1999, c’était un homme affaibli par la perte de son épouse, et dépressif, sa carrière ayant périclitée. Sa dernière apparition au théâtre dans «Le martin-pêcheur» datait de 1995.

Célébrités décédées la même décennie