Michel Lucien Serrault : 24/01/1928 – 29/07/2007

Michel Lucien Serrault

Date de naissance : 24-01-1928
Date de décès : 29-07-2007
Cimetière : Cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine, 3 Rue Victor-Noir 92200 Neuilly-sur-Seine

Michel Lucien Serrault, né(e) le 24-01-1928, est décédé(e) le 29-07-2007. Son corps est enterré au Cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine à Neuilly-sur-Seine

Michel Lucien Serrault est un acteur français né le 24 janvier 1928 à Brunoy dans l’Essonne et mort le 29 juillet 2007 à Équemauville dans le Calvados.
Menant une vie discrète, il s’est marié avec Juanita Saint-Peyron (dite Nita) en 1958 et eut avec elle deux filles, Caroline (décédée dans un accident de voiture à l’âge de 19 ans) et Nathalie. Son épouse fut l’amour de sa vie, elle décèdera un an après lui.
Acteur de talent, il acquit sa notoriété grâce à sa participation à des rôles originaux et très différents, comme « La Cage aux folles », « Buffet froid », ou « Rien ne va plus », « Nelly et Monsieur Arnaud » ou encore « Le monde de Marty ». Capable de jouer une palette d’émotions très large, Michel Serrault nous faisait aisément passer du rire aux larmes…

Sa filmographie est extrêmement large, il a joué dans plus de cent trente long-métrages…

Il a obtenu le César du Meilleur Acteur à trois reprises, pour le film “La cage aux folles “en 1979, pour le film “Garde à vue ” en 1982, et pour “Nelly et Monsieur Arnaud” en 1996.
Le début de son existence ne semblait pas le destiner à cette carrière d’acteur, en effet, il entra à 14 ans au séminaire de Conflans à Charenton-le-Pont dans le but de devenir prêtre. Il avoue avoir deux passions, qui sont faire rire et se consacrer à Dieu. Le père Van Hamme lui conseillera de s’orienter vers le métier de comédien, ce qu’il ne regrettera pas par la suite.
Entre 1950 et 1960, il joue dans les cabarets parisiens avec Jean Poiret, rencontré en 1952. Il appartient également à cette époque à la troupe des Branquignols.
Il fait ses débuts au cinéma en 1955 dans un film d’Henri-Georges Clouzot « Les Diaboliques », puis avec les Branquignols dans « Ah ! Les belles bacchantes ». S’ensuivra une longue carrière en tant que comédien dans de nombreux films comiques, mais aussi dramatiques. Il excellera dans les deux domaines, et restera à jamais une icône du cinéma français.

Célébrités décédées la même décennie