Pierre Desproges : 09/05/1939 – 18/04/1988

Pierre Desproges

Date de naissance : 09-05-1939
Date de décès : 18-04-1988
Cimetière : Cimetière du Père-Lachaise, 16 Rue du Repos 75020 Paris

Pierre Desproges, né(e) le 09-05-1939, est décédé(e) le 18-04-1988. Son corps est enterré au Cimetière du Père-Lachaise à Paris

Pierre Desproges, humoriste français, réputé pour son humour noir et cynique, est né le 9 mai 1939 à Pantin au sein d’une famille de commerçants de Châlus, en Haute-Vienne.

Son père ayant été professeur de français au Laos, il y passa une partie de son enfance, avant que celui-ci ne prenne un poste à Paris.

Après une scolarité agitée et un baccalauréat sans grand relief, en 1959, il part effectuer son service militaire en Algérie, et en gardera toujours un souvenir amer. Hésitant, il tenta des études de kinésithérapie à son retour, mais finit par abandonner rapidement.

Son parcours professionnel, à partir de ce point, est des plus tumultueux jusqu’en 1975 où il se focalise sur la scène.

Décédé à Paris le 18 avril 1988 à cause d’un cancer des poumons, sa sépulture se trouve au cimetière du Père-Lachaise dans cette même ville.

Après avoir arrêté ses études de kinésithérapie, Pierre Desproges se voit successivement être vendeur d’assurance-vies, qu’il rebaptisa “assurance-morts”, enquêteur à l’IFOP, auteur de roman-photos ou encore directeur commercial d’une fabrique de fausses poutres en polystyrène expansé.

Après un emploi assez bref en tant que journaliste à l’Aurore, le chef de service qui n’aimait pas son humour le fit transférer à Paris-Turf, journal hippique, où il travailla en tant que pronostiqueur. Il revint un peu plus tard à l’Aurore à la tête d’une rubrique humoristique qu’il appelle “la rubrique des chats écrasés”.

Repéré par des confrères de la télévision, il fût ensuite engagé en tant que chroniqueur au sein de l’émission Le Petit Rapporteur sur TF1.

Ce fût l’époque où il apparût pour la première fois sur scène au côté de Thierry Le Luron.

À partir de 1978, sa voix a pu être entendue sur France-Inter. C’est en 1984, au Théâtre Fontaine, qu’il présente son premier one man show. Il continuera, parallèlement à ses spectacles, de publier des ouvrages tels que “Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis” ou “Des femmes qui tombent”.

C’est en 1986 que fût diagnostiqué le cancer qui finira par le tuer deux ans plus tard.

Célébrités décédées la même décennie