Paul Eluard : 14/12/1895 – 18/11/1952

Paul Eluard

Eugène Emile Paul Grindel

Date de naissance : 14-12-1895
Date de décès : 18-11-1952
Cimetière : Cimetière du Père-Lachaise, 16 Rue du Repos 75020 Paris

Paul Eluard (Eugène Emile Paul Grindel), né(e) le 14-12-1895, est décédé(e) le 18-11-1952. Son corps est enterré au Cimetière du Père-Lachaise à Paris

Paul Eluard, de son vrai nom Eugène Grindel, est un poète français né à Saint-Denis le 14 décembre 1895 et mort à Paris le 18 novembre 1952.

Il est souvent considéré comme un représentant majeur du mouvement surréaliste, sa poésie étant profondément novatrice.

Au cours de sa vie, Eluard se liera d’amitié avec nombre de ses pairs, tels que André Breton ou René Char. Ses relations amoureuses tragiques et tumultueuses inspireront une partie importante de son travail, comme par exemple son recueil “Le temps déborde”. Il est également connu pour ses travaux engagés et sera même délégué au conseil mondial de la Paix.

Le petit Eugène Grindel passe une enfance heureuse à Saint-Denis auprès de son père,comptable et de sa mère couturière. Etudiant brillant, il est accepté en tant qu’élève boursier à l’école supérieure Colbert, où il obtient son brevet.

Malheureusement, sa santé se faisant précaire, il est contraint d’interrompre ses études et de rallier la Suisse avec sa mère. A l’âge de seize ans, il entre dans un sanatorium pour soigner sa tuberculose et rencontre Helena Diakonova, dite Gala, qui deviendra sa première épouse.

En 1918, Eluard est mobilisé et doit rejoindre la France pour devenir infirmier militaire. Il écrit alors ses premiers poèmes. Dès la fin de la guerre, il rejoint le mouvement surréaliste et montre un intérêt soutenu pour la peinture. En 1925, il devient membre du parti communiste français.
Sa relation tourmentée avec Gala donne naissance au recueil “Capitale de la Douleur”. Celle-ci le quitte pour Salvador Dali en 1930. Il rencontre alors celle qui deviendra sa second épouse et muse, l’alsacienne Maria Benz, dite Nusch. Elle lui inspire certains de ses plus beau poèmes, mais hélas meurt brutalement en 1946. Celebré comme l’un des plus grand poètes de la Résistance, Eluard poursuit son engagement politique avant de mourir d’une crise cardiaque le 18 novembre 1952.

Célébrités décédées la même décennie