Jean Nohain : 16/02/1900 – 25/01/1981

Jean Nohain

Jean-Marie Legrand

Date de naissance : 16-02-1900
Date de décès : 25-01-1981
Cimetière : Cimetière du Père-Lachaise, 16 Rue du Repos 75020 Paris

Jean Nohain (Jean-Marie Legrand), né(e) le 16-02-1900, est décédé(e) le 25-01-1981. Son corps est enterré au Cimetière du Père-Lachaise à Paris

Personnage emblématique de l’ORTF et de la radio française, Jean Nohain surnommé « Jaboune » par ses amis est un parolier et animateur exceptionnel. De son vrai nom, Jean-Marie Legrand,  est un joyeux et génial touche à tout, dont l’esprit fourmille d’idées plus originales les unes que les autres. Il est né le 16 février 1900 à Paris dans le neuvième arrondissement avant de mourir le 25 janvier 1981 à Paris dans le seizième arrondissement. Il a participé grâce à ses émissions à l’émergence du comique Fernand Raynaud et il a été un parolier particulièrement inspiré pour de nombreux artistes et notamment pour la chanteuse Mireille.

Issu d’une famille d’intellectuels, Jean Nohain s’engage en 1918 dans l’armée pour participer à la première guerre mondiale. Il se servira beaucoup plus tard de cette expérience pour écrire des sketchs parodiant joyeusement l’esprit militaire notamment avec son ami Fernand Raynaud. Il est animateur radio avant-guerre et  se consacre à l’écriture. Il rencontre Francis Poulenc qui compose en 1934 “Quatre chansons pour enfants” sur ses textes. Décoré de  l’ordre de la Francisque durant la seconde guerre mondiale, il finit par rejoindre les Forces Françaises Libres à Londres et il combat aux côtés du Général Leclerc avant d’être touché au visage. Cette blessure lui paralyse un côté du visage et l’embarrassera durant toute sa carrière d’animateur de télévision. Il parlera toujours d’ailleurs de son « meilleur profil ».

Animateur de la célèbre émission “36 chandelles” qui fera découvrir de nombreux nouveaux talent français, il compose en même temps de magnifiques paroles de chansons pour divers interprètes comme Maurice Chevalier ou Jean Sablon. Il a aussi une vision novatrice de la télévision et va créer de nouveaux concepts d’émissions pour la jeunesse. Il écrit également des livres pour enfants qui connaissent un franc succès. Considéré par certains comme un représentant de la télévision d’état du Général De Gaule, Jean Nohain est pour une génération de Français un des symboles télévisuels des années 50.

Célébrités décédées la même décennie