Lucienne Boyer : 18/08/1901 – 06/12/1983

Lucienne Boyer

Emilienne-Henriette Boyer

Date de naissance : 18-08-1901
Date de décès : 06-12-1983
Cimetière : Cimetière Parisien de Bagneux, 45 Avenue Marx Dormoy 92220 Bagneux

Lucienne Boyer (Emilienne-Henriette Boyer), né(e) le 18-08-1901, est décédé(e) le 06-12-1983. Son corps est enterré au Cimetière Parisien de Bagneux à Bagneux

Véritable égérie de la chanson française de l’entre deux guerre, Lucienne Boyer de son véritable nom Émilienne-Henriette Boyer a longtemps été le symbole d’une certaine chanson et poésie française. Née à Paris dans le sixième arrondissement le 18 août 1901, cette  parisienne  de souche est morte le 6 décembre 1983 dans le dixième arrondissement de cette même ville. Elle va connaître un succès mondial très jeune même si elle restera toujours pour les Français l’inoubliable interprète de la chanson “Parlez-moi d’amour”. Elle se produira sur scène jusqu’aux derniers instants de sa vie en fredonnant des chansons réalistes.

Surnommée « la dame en bleue » à cause de son éternelle robe de scène, elle est le symbole d’une certaine chanson réaliste et d’un Paris mythique avec ses cabarets et ses caves où s’activent  chanteurs et musiciens. Orpheline de père depuis la grande guerre, elle va entamer une carrière de mannequin puis d’actrice de théâtre avant de se lancer dans la chanson aux alentours de ses 15 ans. Remarquée par un producteur américain, elle va alors entamer une tournée spectaculaire à Broadway puis en Amérique du sud où elle va devenir une véritable star. De retour en France, elle va reprendre la chanson et enregistrer ses premiers disques à la fin des années 20.

Elle va alors ouvrir son propre cabaret “Les Borgias” et enchaîner les succès avec une étonnante facilité. En 1930 elle va remporter le premier Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros avec son immense succès “Parlez-moi d’amour” qui la suivra toute sa vie. Elle va épouser en 1939 en secondes noces Jacques Pills avec qui elle ouvrira de nouveau son ancien cabaret sous le nom de “Chez elle”. Elle aura également une fille en 1941, Jacqueline Boyer, qui deviendra chanteuse et gagnera le grand prix de l’Eurovision en 1960. Elle fera une apparition sur scène avec sa fille en 1976 pour un duo fantastique avant de disparaître en 1983.

Célébrités décédées la même décennie