Francisque Gay : 02/05/1885 – 22/10/1963

Francisque Gay

Date de naissance : 02-05-1885
Date de décès : 22-10-1963
Cimetière : Cimetière du Montparnasse, 3 Boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris

Francisque Gay, né(e) le 02-05-1885, est décédé(e) le 22-10-1963. Son corps est enterré au Cimetière du Montparnasse à Paris

Francisque Gay est un homme politique français né le 2 mai 1885 à Roanne (Loire) et décédé le 22 octobre 1963 à Paris. Proche du général De Gaulle, ce résistant de la première heure, incarne le christianisme social à la française qu’il ne cessera de défendre tout le long de sa vie politique. Il exerce le métier d’éditeur et fait durant la seconde guerre mondiale de sa société un haut lieu de la résistance à Paris et à Lyon.
Ambassadeur, député, patron de presse ou éditeur, Francisque Gay a voué sa vie à la collectivité.

Fils d’un entrepreneur en plomberie, il fait des études dans des institutions chrétiennes. Très influencé par le christianisme social, il entame alors une longue carrière d’éditeur et Il épouse en 1911 Blanche Marie Fromillon. Six enfants naîtront de cette union.
En dehors de son métier d’éditeur, Francisque Gay est un ardent défenseur prosélyte pour la diffusion des idées du catholicisme social à travers tous les pays ; il crée notamment en 1927 l’organisation des Volontaires du Pape.
Il fonde la “Vie Catholique” en 1924  de même que l’Aube (1932) mais la guerre va contrarier ses plans. Durant les hostilités, il publie des ouvrages interdits dans sa maison d’édition qui est un repaire de résistants et il échappe de peu à la Gestapo qui l’oblige à vivre clandestinement jusqu’à la fin de la guerre. l fut un membre éminent de la Résistance avant de devenir vice-président du Conseil et ministre d’État du général De Gaulle, de Félix Gouin et de Georges Bidault en 1945-1946.

Après la guerre, il crée le Mouvement des Républicains Populaires (M.R.P.) et il s’empare de la direction de la Presse au ministère de l’information. Il est élu plusieurs fois député et reste un proche du général de Gaulle. Il est président du conseil et ministre d’état avant de se lasser de la vie politique et des pesanteurs de certains de ses amis. ll supporte mal l’attitude du MRP à l’égard de Mendès France et il ne partage pas la politique rétrograde et conservatrice de son parti en matière coloniale.

Il sera l’auteur d’ouvrages tels que : Bolchevisme et Démocratie, en 1919 ; L’Irlande et le sang des Nations, en 1921 ; Dans les flammes et le sang, en 1936 ; Canada, XXe siècle, en 1949 ; Les Démocrates d’inspiration chrétienne à l’épreuve du pouvoir, en 1951.

Il meurt des suites d’une crise cardiaque à Paris le 23 octobre 1963 .

Célébrités décédées la même décennie