Daniel Balavoine : 05/02/1952 – 14/01/1986

Daniel Balavoine

Date de naissance : 05-02-1952
Date de décès : 14-01-1986
Cimetière : Ranquine, av Coulaoun 64200 Biarritz

Daniel Balavoine, né(e) le 05-02-1952, est décédé(e) le 14-01-1986. Son corps est enterré au Ranquine à Biarritz

En dépit d’une carrière éphémère, Daniel Balavoine reste encore aujourd’hui une figure emblématique de la chanson française. Il naît le 5 février 1952 à Alençon, en Normandie, et meurt tragiquement le 14 janvier 1986 dans un accident d’hélicoptère, au Mali. Auteur-compositeur-interprète, il parvient vite à se faire une place dans le monde fermé de la musique. Friand de nouveauté, il fera même évoluer son style jusqu’à atteindre les prémices de l’électronique, encore très peu connue en France à cette époque. Véritable artiste de génie, son empreinte est aujourd’hui encore présente, dans la scène musicale, et dans le cour des Français.

C’est dans une famille de travailleurs que Daniel Balavoine voit le jour. Fils d’un père ingénieur et d’une mère antiquaire, il n’est pas vraiment prédisposé à la musique. Il est par ailleurs le plus jeune d’une fratrie de six enfants, ses deux soeurs sont plus âgées d’une dizaine d’années, et le plus jeune de ses trois frères le précède de quatre ans.

Il s’intéresse très vite à la musique, et à l’âge de 16 ans, décide brusquement d’arrêter ses études afin de ne se consacrer qu’à sa passion. Il chante d’abord en tant que choriste, et commence ainsi à se faire connaître, mais c’est lorsqu’il signe un contrat avec Barclay que sa vie prend véritablement un autre tournant. Le succès n’est pas tout de suite au rendez-vous, l’artiste ne parvient pas à se démarquer suffisamment. C’est en octobre 78 qu’il connaît la consécration, lorsque le public entend pour la première fois “S.O.S. d’un terrien en détresse”, qui se classe directement en top des ventes. Dès lors, sa popularité ne fera qu’augmenter. Prolifique au possible, il accumule les oeuvres auxquelles il doit sa renommé.

Il a été l’un des premiers artistes « humanitaires » qui s’engage personnellement en faveur de l’Afrique par le biais du Dakar et de son ami Thierry Sabine, œuvrant notamment à l’installation sur place de pompes à eau destinées à l’agriculture locale. Le chanteur citoyen qu’il était, n’hésitait pas a exprimer son point de vu en ce qui concernait le social en France et intervenait sur les plateaux télévisés avec son franc-parler et ses prises de positions dont il faisait part aux acteur politiques de l’époque.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin… Daniel Balavoine, présent lors du Paris-Dakar 1986, meurt dans l’accident d’un hélicoptère quelques jours avant son retour en France. C’est une personnalité au grand coeur qui s’en va, il a composé plus d’une centaine de titres, et reste à ce jour encore l’un des artistes francophones les plus populaires.

Célébrités décédées la même décennie