Sophie Desmarets : 07/04/1922 – 13/02/2012

Sophie Desmarets

Jacqueline Desmarets

Date de naissance : 07-04-1922
Date de décès : 13-02-2012
Cimetière : Cimetière du Montparnasse, 3 Boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris

Sophie Desmarets (Jacqueline Desmarets), né(e) le 07-04-1922, est décédé(e) le 13-02-2012. Son corps est enterré au Cimetière du Montparnasse à Paris

Née Jacqueline Desmarets, le 7 avril 1922 à Paris et morte dans la même ville le 13 février 2012, est une actrice française. Elle est  la fille de Bob Desmarets, directeur du Vél d’Hiv et créateur de l’épreuve cycliste « Les Six jours de Paris ». Sa carrière a été marquée par de grands succès au théâtre (Le Soldat et la sorcière”), au cinéma (“Premier Rendez-vous”), à la radio (“Les Grosses têtes” sur RTL)… De plus, elle est l’une des plus grandes stars des séries B et des comédies des années 1950 à 1960.

En 1938, alors que la jeune Sophie Desmarets est âgée de 16 ans seulement, le metteur en scène Louis Jouvet, alors très en vogue, la repère lors d’une visite de la maison de ses parents et l’invite à s’essayer au théâtre. Quelques mois plus tard, elle suit son conseil et intègre donc sa classe du Conservatoire. Elle suit également en parallèle les cours du théâtre de l’Athénée. En octobre 1941, elle est reçue au concours d’entrée du Conservatoire et s’inscrit également au Cours Simon.

En juin 1944, elle remporte le Premier prix de comédie moderne au concours de fin d’études du Conservatoire. Elle obtient ses premiers rôles au cinéma en 1940 et 1941 dans « Battement de cœur » et « Premier rendez-vous » d’Henri Decoin. Puis, en 1945, elle devient célèbre grâce à la pièce de boulevard “Le Soldat et la sorcière”. Sa carrière repose ensuite essentiellement dans les années 1950-1960 sur des films de série B et des comédies où elle joue aux côtés d’acteurs célèbres tels que Michel Serrault, Jean Poiret ou encore Francis Blanche. Dans les années 1960 et 70, elle participe aux émissions de Maritie et Gilbert Carpentier « Les Grands Enfants », « Top à », « Numéro 1 », qui renforce encore sa popularité auprès du public. Son dernier film, qui marque la fin de sa carrière notamment à cause problèmes d’audition, est « Fallait pas ! », tourné par Gérard Jugnot en 1996. Mais elle était avant tout une grande actrice de théâtre de boulevard.

Concernant sa vie privée, elle épouse en 1942 René Froissant, avec qui elle aura sa fille Catherine. Elle se sépare en 1949 pour épouser en 1950 Jean de Baroncelli, écrivain et critique cinématographique au Monde avec qui elle a sa seconde fille, Caroline. Elle décède le 13 février 2012 à Paris et est inhumée dans le caveau familial au cimetière Montparnasse.

Célébrités décédées la même décennie