Emile Zola : 02/04/1840 – 29/09/1902

Emile Zola

Emile Edouard Charles Antoine Zola

Date de naissance : 02-04-1840
Date de décès : 29-09-1902
Cimetière : Panthéon, Place du Panthéon 75005 Paris

Emile ZOLA, est  né le 2 avril 1840, à Paris. Il était avant tout un homme de lettre, un grand écrivain, et un journaliste français, dont les œuvres  sont les plus répandues dans le monde.

Son nom évoque également le naturalisme, dont il était le chef de fil, et dont l’œuvre la plus illustre est sans doute la fresque romanesque des “Rougon-Macquart”.

Le décès de Zola survient le 29 septembre 1902, alors qu’il est victime d’une intoxication due à la cheminée de la chambre qu’il partage avec sa femme.

Depuis 1908, ses cendres sont conservées au Panthéon de Paris.

Vie et Carrière

Les débuts de l’écrivain

La carrière de Zola débute réellement en 1862 alors qu’il décroche un emploi à la librairie Hachette.

C’est à cette époque qu’il développe son talent pour l’écriture, et commence à rédiger des contes.

Il côtoie également durant la même période, des artistes du monde de la peinture, tels que Renoir, Monet, Manet, qu’il rencontre par le biais de son ami Paul Cézanne, avec qui il était au collège, et avec qui il eu une relation solide pendant très longtemps.

Premier succès

Zola, bien décide à vivre de son talent, décide de quitter la librairie Hachette et se lance corps et âme dans l’écriture.

Ses premières publications, où il expose son soutien à des peintres comme Édouard Manet, provoque un véritable scandale, mais participent activement à le faire connaitre.
 
Son premier succès arrive avec son roman  “Thérèse Raquin”.

Une carrière journalistique et romanesque

La guerre de 1870 apporte de nouvelles perspectives à l’auteur; alors qu’il n’est pas mobilisable, il démarre une carrière de journaliste, au travers de laquelle il exposera et défendra ses idées tout au long de sa vie, et principalement lors de la célèbre Affaire Dreyfus.

Ses romans connaissent un fort succès, alors qu’il publie notamment  L’Assommoir en 1977 (7ème volumes de la saga des Rougon-Macquart). L’écrivain est à présent capable de vivre aisément de sa plume, comme il le souhaitait.

Zola s’attirent l’amitié de personnes influentes du monde de la littérature, et notamment des frères Goncourt, et de Flaubert.

Parmi ses plus grands romans on peut citer: Nana, Au Bonheur des dames  ou encore Germinal.

L’affaire Dreyfus

Dès 1897, Zola s’indigne contre les campagnes de haine antisémite à l’égard de la communauté juive, et décide de prendre activement parti dans l’accusation du Capitaine Dreyfus.

Cette polémique nationale ne jouera pas en la faveur de l’auteur, qui sera condamné  à 3 000 francs d’amende et un an d’emprisonnement.

Il s’exile, et à son retour en France, l’aura d’Emile Zola n’est plus ce qu’elle était. Radié de l’ordre de la Légion d’honneur, abandonné par la grande majorité de ses lecteurs, sa mort restera suspecte à cause des nombreux ennemis qu’il s’était fait au nom de son combat pour la morale et la vérité. 

Les vidéos

Emile Zola J’accuse, Lettre Au Président de la République, Affaire Dreyfus 1898

Discours d’Emile Zola – Extrait du film L’Affaire Dreyfus

Célébrités décédées la même décennie