Elvis Aaron Presley : 08/01/1935 – 16/08/1977

Elvis Aaron Presley

Date de naissance : 08-01-1935
Date de décès : 16-08-1977
Cimetière : Graceland, 3734 Elvis Presley Boulevard, TN 38116 Memphis

Elvis Aaron Presley, né(e) le 08-01-1935, est décédé(e) le 16-08-1977. Son corps est enterré au Graceland à Memphis

Le chanteur américain Elvis Presley est né le 8 janvier 1935 et décédé le 16 août 1977. Le King fut, tour à tour, rocker et crooner. Love me Tender, Jailhouse rock, Don’t be cruel, I want you, Heartbreak Hotel… Les tubes d’Elvis Presley lui ont permis de vendre plus de 700 millions de disques à travers le monde. Ses prestations scéniques étaient mémorables. Deux documentaires ont été consacrés à ses concerts, dont le meilleur est Elvis, That’s the Way It is de Deion Sanders (1970). Il est considéré comme le plus grand artiste rock de tous les temps. Sa voix de velours a marqué l’Amérique des années soixante. Issu d’une famille pauvre, il commence la chanson en 1953. My Happiness sort au sein de la maison d’édition Sun.

Son premier 78 tours sort en 1954 avec le morceau That’s Allright Mama, un blues revu pour en faire un tube rock’n’roll. Elvis se fait remarquer avec son déhanché et ses petits cris qui mettent en émois les filles. Il est surnommé “The Pelvis”. Après son service militaire en 1958, il revient à la musique et joue des films à l’eau de rose lui assurant le succès. Elvis souffre de la concurrence musicale des Beatles. Son mariage avec Priscilla Beaulieu est un fiasco, et le décès de sa mère l’affecte. Il prend du poids et se fatigue en concert. Il porte des “pattes d’eph”, se ruine en alcool et en drogue. Il meurt jeune à 42 ans après un malaise sur scène en 1977. Elvis Presley était plus doué pour la musique que pour le cinéma. Pourtant il a tourné de nombreux films. Le Colonel Parker insistait pour qu’Elvis tourne beaucoup pour populariser son poulain. Après un rôle secondaire dans le Cavalier du crépuscule (1956), de Robert D. Webb, l’acteur tient le rôle principal dans deux ou trois films chaque année. Pourtant, ses films ne véhiculent pas l’image de crooner sexy ou rockeur frondeur qu’il incarne sur scène. De sa filmographie, on retient les films décevants de Norman Taurog et de Richard Thorpe, le Rock du bagne (1957). Le King se retrouve au milieu de filles en bikini, de sable fin et de palmiers. Son chef d’oeuvre reste son rôle dans les Rôdeurs de la plaine (1960) de Don Siegel, où il interprète le rôle d’un métis tragique dans un western. Avant, en 1958, il a participé également au film de Michael Curtiz, Bagarres au King Creole, et plus tard, en 1964, au film de George Sidney, Viva Las Vegas. De nombreuses rumeurs ont couru au sujet de la mort du « King »,  qui ne prêtait guère attention à sa santé lors des dernières années de sa vie. Des milliers de fan sont venu lui rendre hommage à Graceland où il repose aux côtés de ses parents et de sa grand-mère. Ce site serait visité par près de 600 000 personnes par an.

Célébrités décédées la même décennie