Maître Capello : 19/12/1922 – 20/03/2011

Maître Capello

Jacques Capelovici

Date de naissance : 19-12-1922
Date de décès : 20-03-2011
Cimetière : Cimetière du Montparnasse, 3 Boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris

Maître Capello (Jacques Capelovici), né(e) le 19-12-1922, est décédé(e) le 20-03-2011. Son corps est enterré au Cimetière du Montparnasse à Paris

Jacques Capelovici, plus connu sous le nom de Maître Capello fut un linguiste français, écrivain, professeur et animateur de jeux télévisés. Né le 19 décembre 1922 à Paris, il mourut le 20 mars 2011 et fut enterré dans le caveau familial, au cimetière du Montparnasse. Maître Capello connut un franc succès dès 1973 lors de sa participation aux “Jeux de 20 heures”, diffusés sur FR3. Jacques Capelovici importa les mots fléchés en 1969, ses grilles furent publiées chaque semaine dans le magazine Télé 7 jours.

Maître Capello reste aujourd’hui une référence en matière de grammaire francophone et sa photo est souvent reprise sur les forums Internet lorsqu’un internaute en corrige un autre.

Né d’un père d’origine roumaine et d’une mère bretonne, Jacques Capelovici s’intéresse très tôt aux sciences du langage. Il lit le braille, obtient son agrégation d’anglais, une diplôme d’italien, de scandinave ancien et est certifié d’allemand. Il enseignera d’ailleurs l’allemand et l’anglais durant de longues années.

Passionné de grammaire, il s’oppose à l’essor du franglais et s’amuse à corriger les fautes du Petit Larousse. Maître Capello s’exprime en défaveur des propositions de rectifications orthographiques du français, il refuse la féminisation des noms de métiers, de grade et de fonction. Grand amateur de calembours, sa célèbre phrase « C’était une femme qui avait épousé son temps… comme Simone Signoret ! » fut grandement appréciée (Simone Signoret étant la femme d’Yves Montant). Il est également l’auteur du palindrome « Esope reste ici et se repose.» Nul besoin de “marcher à pied, marcher suffit, à moins de marcher sur la tête ou les mains…”, relevait-il. On ne dit pas “commémorer un anniversaire” mais le “célébrer”. “Ce que l’on commémore, c’est un événement”, on ne “rentre pas en 6e”, on y entre, on “essuie un tableau mais on ne l’efface pas”.

Extrêmement productif, Maître Capello publia des manuels scolaires, des revues de mots croisés ainsi que des guides pratiques. Nous lui devons notamment “Le français sans fautes”, ou “Le guide du français correct” publiés en 1990 et 1993. Ce passionné donnait également des cours aux détenus de la prison de Fresnes avec pour objectif de leur faire passer leur baccalauréat.

Maître Capello mourut à l’âge de 88 ans, il ne travaillait plus depuis un an en raison de sa vue devenue trop basse, a expliqué sa fille. Il était très, ne marchait plus et était en soins palliatifs dans une maison médicalisée. Il s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus corriger les épreuves et a demandé au magazine de trouver un successeur.”.

Célébrités décédées la même décennie