Pierre Dac : 15/08/1893 – 09/02/1975

Pierre Dac

André Isaac

Date de naissance : 15-08-1893
Date de décès : 09-02-1975
Cimetière : Cimetière du Père-Lachaise, 16 Rue du Repos 75020 Paris

Pierre Dac (André Isaac), né(e) le 15-08-1893, est décédé(e) le 09-02-1975. Son corps est enterré au Cimetière du Père-Lachaise à Paris

Né André Isaac, Pierre Dac est un célèbre humoriste français, auteur de textes loufoques et décalés. Fondateur du journal comique reposant sur l’absurde « L’Os à moelle », il a également animé de nombreuses émissions de radio très populaires dans les années 1960 comme « Signé Furax » et « Bons baisers de partout » et s’est affiché dans des sketchs télévisés, souvent en duo avec Francis Blanche. Français engagé, il a été, au cours de la Seconde Guerre mondiale, une figure de la Résistance, intervenant régulièrement sur Radio Londres. Il s’est même déclaré candidat à l’élection présidentielle de 1965, avant de renoncer à la demande de l’Élysée.

Né en Alsace, Pierre Dac est mobilisé et envoyé sur le front dès le début de la Grande Guerre. Blessé (dont une d’un obus qui lui a raccourci le bras gauchede douze centimètres), il s’installe à Paris et vit de petits métiers avant, au cours des années 1930, de se produire comme chansonnier dans les cabarets et de débuter à la radio dans des émissions humoristiques. Dans le prolongement de ses textes basés sur un humour lié à l’absurde, il crée en 1938 « L’Os à moelle », qui se revendique « l’organe officiel des loufoques ».

Contraint de quitter Paris occupé, il réussit à rejoindre Londres et devient l’humoriste des émissions de la France libre, brocardant le régime de Vichy, ses personnalités et l’Allemagne nazie. A la Libération, il se voit décoré de la Légion d’honneur et reprend spectacles, pièces de théâtre et sketchs, à l’image du célèbre « Sâr Rabindranath Duval » interprété avec Francis Blanche.

A la radio, ses feuilletons et ses émissions triomphent depuis les années 1950, suivis par de très nombreux auditeurs, que séduisent son aptitude à traquer l’absurde dans le réel. Inventeur du terme « schmilblick », il fait également quelques apparitions au cinéma. Il jouera également dans une vingtaine de films de 1930 à 1973.
Resté un homme modeste en dépit de son succès, il meurt dans la plus grande discrétion en 1975, à plus de 81 ans, il disait à ce sujet “La mort n’est, en définitive, que le résultat d’un défaut d’éducation puisqu’elle est la conséquence d’un manque de savoir vivre”.

Quelques pensées de Pierre Dac :

– Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n’arrive jamais.

– En politique, parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de tous ceux qui   feraient mieux  de la fermer avant de l’ouvrir .

– Une mauvaise photo qui rappelle vos traits vaut mieux qu’un beau paysage qui ne vous ressemble pas.

– Si la fortune vient en dormant, ça n’empêche pas les emmerdements de venir au réveil.

– Ceux qui pensent à tout n’oublient rien et ceux qui ne pensent à rien font de même puisque ne pensant à rien ils n’ont rien à oublier.

–  L’imbécile prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui.

 

Célébrités décédées la même décennie