Maurice Auguste Chevalier : 12/09/1888 – 01/01/1972

Maurice Auguste Chevalier

Date de naissance : 12-09-1888
Date de décès : 01-01-1972
Cimetière : Cimetière de Marne La Coquette, Allée du Cimetière de Marnes 92430 Marnes-la-Coquette

Maurice Auguste Chevalier, né(e) le 12-09-1888, est décédé(e) le 01-01-1972. Son corps est enterré au Cimetière de Marne La Coquette à Marnes-la-Coquette

Maurice Chevalier ou Maurice Auguste Chevalier le 12 septembre 1888 à Paris 20ème puis décédé le 1er janvier 1972 à Paris 15ème. Il est un chanteur et acteur français. Il a d’abord été chanteur de “caf’conc” dans le quartier de Ménilmontant. Dans les années folles, il devient un artiste populaire du music hall français. Puis en 1930, il entame une  carrière d’acteur à Hollywood. Il obtient d’ailleurs 2 fois l’Oscar du meilleur acteur. Il démarre alors une liaison avec Marlène Dietrich. A son retour en France, pendant la guerre il continue à travailler malgrés le contexte compliqué, auquel il s’adapte.

En France comme à Hollywood, il enchaine les uns après les autres, tours de chant et cinéma, mais fait ses derniers pas sur scène en 1968.

En 1927, il se marie avec Yvonne Vallée et commence ensuite sa carrière de cinéma à Hollywood, ce qui l’éloigne de la France jusqu’en 1935. Sa rencontre avec Marlène Dietrich à Hollywood entrainera alors sa séparation d’avec sa première épouse. Une chanson à succès en particulier le fait connaître aux Etats-Unis. Il s’agit de “Living in the Sunlight, Loving in the Moonlight” composée par Al Sherman et Al Lewis.

Après la déclaration de guerre, en 1939, il part chanter pour les troupes sur le front de l’Est. Il leur chanta notamment D’excellents Français, qui fut la chanson symbole de la “drôle de guerre”. En 1944, Pierre Dac le parodie en raison selon lui, de son manque de participation pour la Résistance. Alors que Maurice protège une famille juive, dont sa propre compagne. A la Libération, il est menacé d’être tué, mais sauvé par le Parti communiste, puis blanchi de tout soupcon de collaboration.

Dans les années 1960, il retrouve très vite le succès, à travers notamment, le twist. Il enregistre d’ailleurs une chanson avec le groupe Les Chaussettes Noires.Il poursuit sa carrière cinématographique et des tours de chant avant d’annoncer en 1967 qu’il souhaite s’arrêter mais pas avant d’avoir terminé une tournée d’adieux qu’il fera à travers le monde. Il est acclamé partout où il passe, dans près de vingt pays dont le Canada, la Suède, l’Angleterre, l’Espagne, l’Argentine et les États-Unis(où il reçoit un Tony Award spécial,  couronnant sa prestigieuse carrière). Par amitié pour Walt Disney, il acceptera d’interpréter la chanson du film “Les Aristochats”.  Hospitalisé pour un blocage des reins à l’hôpital Necker  le 13 décembre 1971, il  s’y éteint le 1er janvier 1972, il avait 83 ans. Des hommages du monde entier affluent et la presse internationale parle de celui que Le Parisien surnomme « Le Roi du music-hall ». Le président de l’époque, Georges Pompidou,  salue la mémoire et de nombreuses personnalités sont présentes lors de son enterrement à l’église de Marnes-la-Coquette.

Célébrités décédées la même décennie