Léon Tolstoï : 09/09/1828 – 20/11/1910

Léon Tolstoï

Lev Nikolaïevitch Tolstoï

Date de naissance : 09-09-1828
Date de décès : 20-11-1910
Cimetière : Iasnaïa Poliana, Yasnaya P Yasnaya Polyana

Léon Tolstoï ( Lev Nikolaïevitch Tolstoï), né(e) le 09-09-1828, est décédé(e) le 20-11-1910. Son corps est enterré au Iasnaïa Poliana à Yasnaya Polyana

Léon Tolstoï est un célèbre écrivain russe né le 09 septembre 1828. Sa famille fait partie de l’ancienne noblesse russe, il est né comte Lev Nikolaïevitch Tolstoï. Il perd ses parents très tôt. Sa tante prend alors en charge Léon et ses quatre frères et sœurs. A l’université, il choisit la voie de la diplomatie qu’il abandonne rapidement, puis du droit, où il ne se sent pas à sa place. Son attirance pour l’histoire et la philosophie, ainsi que son amour pour Rousseau le font se tourner vers la littérature. Il est connu pour ses romans et  nouvelles, riches d’analyse psychologique et de réflexion morale et philosophique.  En homme solitaire, il meurt seul et incompris, d’une pneumonie en novembre 1910.

Tolstoï est très tôt confronté à la mort, en effet, après la disparition de sa mère alors qu’il n’a que 18 mois, il devra faire face à celle de son père alors qu’il n’a que 9 ans, puis sa grand-mère l’année suivante.   Il naît de ces expériences un profond sentiment d’absurdité et une recherche de la solitude. Il commence à écrire des essais autobiographiques dans Enfance et Adolescences, puis se tourne vers des récits critiques envers l’État et l’Église, se rapprochant de la pensée anarchiste. Il conçoit l’Art comme un moyen de communication entre les hommes et critique l’art pour l’art, inaccessible au peuple. Ce grand solitaire trouve pourtant l’amour, en 1862, auprès de la jeune Sophie Behrs de 16 ans sa cadette. Cette union permet à Tolstoï d’atteindre une sérénité qu’il n’avait pas connu jusque-là.

Marqué par la guerre de Crimée ou les combats napoléoniens, il signe entre 1865 et 1869 son œuvre la plus célèbre, Guerre et paix. Le réalisme de ce récit et la grande précision des faits décrits font de ce livre une œuvre majeure de la littérature du XIXe siècle. Guerre et paix fut, dès sa publication, un immense succès. A partir de 1870, sa quête spirituelle et religieuse le pousse à écrire des œuvres ou se mélangent  philosophie et romance comme dans Anna Karénine.

Après ça, Tolstoï part à la recherche de son identité profonde et, bien que la religion soit un sujet délicat, il se tourne vers le christianisme, tout en restant profondément rationnel, ce qui lui attire les foudres de l’Église orthodoxe russe. Il écrit alors Ma confession et Ma religion, qui sont d’abord censurées, puis Résurrection, qui est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. L’Église orthodoxe l’excommunie.

Tolstoï a dénoncé toute sa vie les formes de pouvoir cherchant à limiter la liberté de l’Homme, que ce soit la politique ou la religion. Pour lui, le monde ne peut exister que si les hommes se respectent les uns les autres. Ses écrits influenceront fortement Gandhi, qui se réclamera de la pensée de Tolstoï. Il repose au domaine familiale “Iasnaïa Poliana” que lui a légué sa mère, domaine où il vécut la majeure partie de sa vie et qui fut transformé en musée à la mémoire de l’écrivain à sa mort.

Célébrités décédées la même décennie